ARTICLES

Coaching évolution

Coaching

  • Que signifie le terme Yoga Nidrā ?
  • La méthode AB coach Nidrā (article à venir)
  • Les fondements de la psychogénéalogie (article à venir)
  • La méthode AB coach Transgénérationnel (article à venir)

Pause méditative

Le mot  « yoga », « yugya (युग्य) » signifie « véhicule »,    « chariot », « char », « animal de trait » dans le dictionnaire  « héritage du sanskrit ».


La culture yogique existe depuis au moins 3 000 ans avant JC. Aux temps védiques, 2 000 avant JC, le collier d’épaule pour diriger les chevaux dans un champ n’existe pas. Labourer est une opération difficile, notamment en bout de parcelle pour faire revenir l'attelage dans la direction opposée et parallèle au sillon qui vient d'être tracé.


Le véhicule d'unification


Les anciens utilisent le terme de "véhicule" pour désigner le yoga, cette démarche d’unification de l'être et de l'âme.


Le Veda est un ensemble de textes poétiques sacrés à plusieurs niveaux d'interprétation. Nous avons relevé pour vous un passage qui illustre bien le symbolisme du véhicule dans les commentaires du Veda traduit par Jean Varenne. Ce texte du VI siècle avant JC, appartient au  septième livre de la Chāndogya Upanisad consacré à l'exaltation de l'âme (ātman). Il est signé par l'école védique Yajur Veda.


En résumé :

"Les enfants ascètes dirent : Regardez - Qu'y a-t-il là à voir ? C'est simplement une voiture, seigneurs. Oui. Comment se comporte-t-elle ? De même qu'un cheval de Balkh, s'avançant vers nous, bondissante avec ses sabots comme des vagues jaillissantes, avec ses bêtes de trait qui foncent et ses roues qui tournent rapidement. Et de même que ce cheval hennit quand il rencontre un adversaire, ce véhicule grince. Et de même que le cheval court de-ci de-là, diminue sa vitesse, et en sautant, se retient ou s'élance, cette voiture fait de même. Et de même que cheval conduit à sa demeure le roi ou le serviteur, de même cette voiture conduit à demeure le conducteur. Ceci, est-il exact ? Oui, c'est exact répondirent les autres. Et ils suivirent le trajet de ce véhicule et arrivèrent dans la soirée. Quand le cocher, les chevaux dételés, fut parti en poussant la voiture à l'écart, celle-ci se désagrégea.


Coaching

Que signifie Yoga Nidrā ?

Une méthode pour s'épanouir

Avez-vous vu ça ? Comment se comporte-t-elle ? Les ascètes-enfants dirent alors : De même que nous voyons ce fagot de bois qui cessant d'être lié retombe, de même cette voiture tombe à terre. Elle ne se meut plus, ne tourne plus ni ne s'en va. Pour que ce véhicule soit mis dans cet état, qu'est-ce qui de lui s'en est allé ? Le cocher. Oui seigneur, c'est l'âme qui est l'aiguillonner de ce corps, les organes sont les chevaux, les veines sont les courroies, les os sont les rênes, le sang est l'huile, l'acte est le fouet, la parole est le grincement, la peau est la bâche...

De même qu'une voiture abandonnée par le cocher ne bouge si peu que ce soit, ainsi apparaît-il du corps quand il est délaissé par l'âme.

Ce que sont à cette voiture, les jantes, les roues, le joug, l'essieu, la bâche, le fouet, les chevilles, les éléments du chariot, le sont au corps humain : et quand le corps tombe, ses organes cessent de fonctionner. "


Ce récit nous encourage à nous centrer et à suivre notre pilote intérieur qui nous unifie. Le yoga aide à y parvenir.


Préparer le terrain en traçant le chemin


En examinant de plus près cette symbolique originelle attachée au yoga, nous remarquons que les sillons sont comme un circuit neuronal qui permet aux savoirs-êtres et aux compétences sensorielles de se cultiver. Encore aujourd'hui, nous adoptons des méthodes ancestrales en creusant la terre pour que l'eau de pluie soit canalisée. Ainsi, la graine semée peut germer dans un sol humidifié. Il est à noter que ce symbolisme agraire est universel, il prend racine dans les lois de la création. Le chemin de la connaissance se trace avec la pratique.


Les 4 roues motrices du yoga


Les anciens ne se sont pas référé à la symbolique mentale du livre mais, à un véhicule qui permet de cheminer. Car le mental seul, ne peut pas apprécier l'expérience, il ne peut que l'observer, la mémoriser, l'analyser et l'imaginer.


Pendant la conduite du véhicule yogique, le mental et le corps travaillent en synergie. Ce qui est peu fréquent au quotidien. Nous sommes souvent complètement absorbés par nos pensées, sans avoir conscience de notre corps, ni de notre état émotionnel. Nous réagissons souvent inconsciemment à des situations sans véritable stratégie.  De plus, pendant le silence méditatif, les hémisphères droit et gauche du cerveau fonctionnent simultanément  en mode synchrone. Ce qui est rarissime et propice au ré-alignement des circuits internes.


Concernant le retour parallèle en bout de ligne d'un champ, il peut représenter l'énergie qui monte et qui descend le long de la colonne vertébrale qu'on appelle la kundalini. Il peut aussi simplement montrer la capacité à changer de direction pour s'épanouir. 


La roue de la vie 


" Comme les rais d'une roue sont engagées dans  le moyeu, ainsi tous les êtres sont engagés dans la vie. " Chāndogya Upanisad


L'éclosion de la conscience en nidrā


Dans le dictionnaire sanskrit classique, « nidrā », signifie « éveillé », « vigilant », « il fleurit », « il s’épanouit ». 


Nidrā est un état d'épanouissement de l’être, tel un bourgeon en éclosion. 


Tout est déjà dans le bourgeon, il suffit de le laisser éclore.


" Au fil de la pratique du yoga nidrā, l’être se transforme peu à peu. À la tombée des pensées du jour, 
la graine s'offre en silence au lotus émergeant des eaux profondes. La tige rectiligne s'élance en spirale entre Terre et Ciel attirée par le Soleil. La fleur de la conscience s'éveille 
et déploie ses pétales transparents dans la lumière douce et éclatante du jour."


Laissez-vous réenchanter par la vie.

Katherine

29/09/2018

Nous respirons la vie avec le coaching de vie ! 


"La vie est plus, en vérité, que l'espérance. La vie se soutient par la vie; la vie donne la vie, elle donne à la vie." Chāndogya Upanisad

Mots clés de l'article :

#Veda, #Véhicule #Yoga, #Symbolique #Bourgeonnement, #Yoga-Nidra

 #Méthode, #âme, #S'épanouir, #S'éveiller, #S'unifier #Upanisad #AB-Coach-Nidra, #Coaching-de-vie

En cette saison, la température est chaude et le marché est bien loin. La sueur coule sur le front d'Arun. Ses yeux sont plissés et sa peau est tannée et ridée par le soleil. Le sol est brûlant et sa charge est lourde.


Oh Krishna, je te prie tous les jours, viens-moi en aide !


Arrivé en ville, le fermier, déballe quelques courges pour les vendre. À côté de lui, des fermiers le saluent. Ils bavardent gaiement en rangeant leur étalage. Ils ont fait une bonne recette. L'un d'entre eux, Ravi, donne des carottes à ses chevaux. Le marché finissant, Arun vend pour quelques roupies ses légumes et s'en retourne chez lui, à pied.


Chacun de ses pas s'accorde au son d'un mantra qu'il récite avec ferveur. Au sommet de la dernière côte, il s'arrête tout éberlué. Krishna lui apparaît lumineux et lui dit : "Tes prières sont venues jusqu'à moi, je vais t'aider.  Retourne sur le chemin de la ville et tu trouveras au bord de la route une monture que tu pourras adopter. Prends en bien soin." Arun, n'en revient pas ! Il est au pied de Krishna et le remercie avec grande joie !   


 Soudain, il entend une voix qui passe et qui lui dit "He Arun ! Que fais-tu ainsi dans cette posture ? As-tu perdu quelque chose ? Il se lève et répond à son ami : "Tu n'aurais pas vu sur la route un cheval seul ?" Non lui répond Anjali, en s'éloignant. 


Arun est perplexe. As-t'il eu une hallucination ? Comment ce fait-il que son ami n'est pas vu de cheval sur la route ?


Oh, Krishna est-se bien toi ?


Ai-je bien vu Krishna ? Il réfléchit un certain temps et décide finalement de faire confiance à sa vision et à son ressenti, même s'il doit refaire le chemin, il doit en avoir le cœur net.


Il revient donc sur ses pas, et au fur et à mesure qu'il avance, il imagine tout ce qu'il va pouvoir faire avec ce cheval. Tous les légumes qu'il va pouvoir transporter et vendre au marché ! Il s'imagine arrivant avec sa monture chargée de courges soyeuses et cireuses, de patates douces, de pommes éléphant, des citrons. Il sera accueilli dans le cercle de ses voisins commerçants qui ont des chevaux. Il pourra même apporter des herbes aromatiques qui resteront fraîches pendant le trajet ! Il pourra plus cultiver d'autres variétés et gagner plus d'argent. Il chante, il danse !


À mi-chemin, il croise un vieil homme sur la route qu'il ne connaît pas. Il est accompagné de deux mules. Le vieillard lui demande son chemin.

Pause méditative

Arun et sa monture

Inspirée d'une histoire indienne racontée par Amma

Arun, le renseigne et lui souhaite une bonne route avec un large sourire au visage. Alors l'homme lui dit qu'il lui donne une de ses mules, car il se fait vieux, et n'a besoin que d'une mule.


Arun hésite. Alors l'homme insiste en lui confiant son incroyable rencontre : "Il y a deux heures environ, je récitais mon mantra, quand soudain  Krishna lui même m'est apparu ! Incroyable !"


Et Krishna m'a dit : "Vieillard, tu récites le mantra de l'offrande avec deux mules ? À quoi te servent-elles ?"


Déleste-toi pour t'élever !


"Offres une de tes mules à la première personne que tu rencontreras et qui te répondra avec joie".


L'homme ajoute : "Alors, vous qui êtes plus jeune que moi et qui avez les mains calleuses, je suis sûre que mon âne va bien vous aider. Prenez-en bien soin."


Arun est totalement abasourdi, il comprend que la monture promise par Krishna était un âne. Il accepte le cadeau, remercie l'homme et repart en direction de sa ferme.


Pendant le trajet du retour, il rencontre des difficultés pour guider sa nouvelle monture qui s'arrête constamment pour manger de l'herbe. Il est pressé d'arriver.


Il est déçu. Pourquoi Krishna le tout-puissant ne lui a-t-il pas offert un cheval ? Qu'a-t-il fait pour recevoir un âne  têtu et lent et pas de cheval ?


La semaine suivante, le fermier charge son âne pour aller au marché. Il met du temps à charger sa monture, et à attacher tous les paniers bien remplis de légumes et de fruits. Mais l'âne n'a pas l'habitude d'une tel poids ! Il se traîne si bien qu'Arun arrive tard au marché.


En le voyant avec son âne, tout le monde le félicite ! "Arun, quelle chance d'avoir cet âne, toi qui viens de loin !" Mais il ne répond pas, il est préoccupé à vendre tout ce qu'il a emporté, car il est tard et les clients partent. Il n'a pas tout vendu. Sur le chemin du retour, il vocifère après son âne et l'insulte en le traitant d'incapable.


La deuxième semaine, il retourne au marché avec son âne toujours bien chargé. Mais, l'âne avance de plus en plus lentement, il est fatigué, il n'a pas suffisamment reçu à manger pendant la semaine. Alors Arun, qui voit les heures défiler,  est furieux et frappe l'âne pour le faire avancer. Il arrive très tard au marché. Les marchands lui disent "Arun, ton âne fait une triste mine, n'aurait-il pas maigri ?"

Arun n'écoute pas.

La troisième semaine, Arun prépare les paniers pour le marché, et charge son âne avec brutalité. L'âne est fatigué et triste, il n'a plus de force et fini par mourir au milieu du parcours. Alors le fermier, porte les paniers qu'il peut en courant et arrive trop tard au marché. Ces voisins lui demandent : "Qu'as-tu fait de ta précieuse monture ?"


Arun retourne méditer.


En faisant l'analogie des acteurs du récit avec les parties de nous-même, nous pouvons nous interroger sur notre comportement :

- Arun met en scène notre mental ;

- L'entourage suscite notre discernement ;

- Krishna évoque notre pouvoir créatif ;

- L'âne nous représente en train d'agir.


Sensible à la vie de cet âne, parfois, je pense à lui et m'interroge :

Qu'elles sont mes attentes ? Suis-je satisfaite ? Comment j'évalue mes actions ? Quelle est ma charge ? Suis-je bienvaillante envers moi-même ? Suis-je toujours ouverte à l'inatendu ? Avec quoi je me nourris ? 


"Agissez toujours sans rien attendre du fruit de l'action. L'attente est la cause de la souffrance." Amma


Arun renaît en Aruna


J'ai choisi le prénom d'Arun, qui vient d'Aruna signifiant "Aurore", car nous avons tous la faculté et l'opportunité d'ensoleiller nos pensées, sachant que nous en créons en moyenne 6 200 par jour.


Aruna est le conducteur du char de Sūrya le dieu soleil dans l'épopée spirituelle indienne du Mahābhārata de Vyasa.


La conduite est plus facile quand elle est éclairée avec sagesse et que les forces sont en équilibre.

Savez-vous que le "yoga" signifie à l'origine "char", car c'est une méthode d'unification du mental, du corps et de l'âme.


Comme pour la conduite d'une voiture, rien n'est à négliger sur notre parcours de vie et tout est à coordonner : la vision lointaine, l'entourage, la concentration, le pilotage mental, l'énergie positive, le corps physique en mouvement !


Souvenons-vous de cet âne avec amour et prenez soin de vous !

Alors, il deviendra certainement souriant, fort et léger comme un cheval quand il ira travailler.


À vous d'écrire votre histoire !

Bien à vous

Katherine

La bienveillance est au coeur de notre accompagnement.

Quelles que soient nos erreurs, soyons clément envers nous-même, car le changement s'effectue mieux dans la bienveillance.

Mots clés de l'article :

#PauseMéditative, #ConduiteDeVie #Aruna, #âne, #PenséePositive,

#S'aimer, #Coaching, #Insatisfaction, #Yoga-Nidra, #Spiritualité, #ChargeDeTravail, #Equilibre, #Méthode


#artetméditation
Unité de l'équipe

ART BIENFAITEUR

SIRET : 812 585 792 00011

Copyright © Tous droits réservés

Unité de l'équipe
Unité de l'équipe

À VOTRE ÉCOUTE

Notre passion est de vous aider
à développer vos compétences  
méditatives et créatives. 

Unité de l'équipe